Notre article de couverture

LA VIE DEMAIN

Votre bureau est-il intelligent ? Votre véhicule sait-il comment réagir ? Qui s’occupe de vos courses ? Qui réservera les billets pour le prochain match au sommet ?

Rien de plus facile que de répondre à ces questions : il est clair que ce sont aujourd’hui encore les gens qui assurent eux-mêmes les tâches quotidiennes, qu’elles soient agréables ou non ! Mais les choses ne vont pas tarder à changer. Et même radicalement !

1. ADIEU R2-D2. PLACE AU VALET NUMÉRIQUE

Les chercheurs estiment que dans moins de dix ans, l’ordinateur sera capable des mêmes performances que le cerveau humain.

Avec les bonnes données et la robotisation, nous disposerons bientôt de moyens de transport intelligents, d’auxiliaires hospitaliers artificiels, d’extincteurs autonomes, de barmans, de moissonneuses et de traducteurs instantanés sous forme de machines, de chantiers numériques, etc.

Transformation de notre quotidien

Bill Gates, le fondateur de Microsoft, annonce que les machines domineront notre vie dans pratiquement tous les domaines. Selon lui, cette évolution va transformer notre quotidien de façon aussi radicale que l’ordinateur au cours des trois dernières décennies.

Ces valets modernes nous permettront d’utiliser les ressources naturelles plus intelligemment. Toutefois, ces « valets » auront rarement la forme d’humanoïdes bipèdes tels que nous les voyons dans les films de science-fiction.

Mais alors, il n’y aura pas de robot de type R2-D2 ou C-3PO, comme dans les films de la série Star Wars ? Ni de petit robot sympathique comme WALL-E, qui élimine les déchets sur terre ? Nous n’aurons donc pas chacun notre « robot personnel », de la même façon que nous possédons tous un PC aujourd’hui ? « Oui et non », répondent les spécialistes des nouvelles technologies.

Ces valets modernes rendront notre vie plus agréable, notre travail plus facile et notre quotidien plus sûr.

Bien sûr, chacun d’entre nous aura bientôt son propre robot domestique. Ces robots s’occuperont du jardinage, du ménage et du gardiennage, faciliteront la prise en charge médicale des personnes âgées et feront les courses. Mais ils ne sont qu’un « prolongement » de ce qui est au cœur de la véritable révolution : l’omniprésence des systèmes d’assistance intelligents.

Dans le domaine du bâtiment, on voit également se développer les assistants électroniques connectés du futur. Hilti PROFIS Engineering assure un flux d’information numérique continu entre toutes les parties prenantes – de l’architecte jusqu’à l’ouvrier. Les systèmes connectés intelligents (PLT 300) nous fournissent des informations et des services sur mesure à tout moment et sans faille depuis le bureau d’étude jusqu’au chantier.

Le saviez-vous ?

Le mot « robot » vient du tchèque « robota », qui signifie corvée, travail pénible. L’écrivain tchèque Karel Čapek a imaginé il y a 100 ans environ des machines évoluées capables de travailler à la place des gens dans l’industrie lourde. Le néologisme « robot » a ensuite trouvé sa place dans toutes les langues occidentales.

2. DES IMAGES FASCINANTES

Dans le domaine de la réalité augmentée (Augmented Reality – AR), la progression vers des applications informatives utiles est rapide.

À l’aide d’applications AR, les musées peuvent d’ores et déjà intégrer les pièces de leurs collections dans un « scénario vivant », ce qui nous permet de découvrir les expositions et l’histoire de façon beaucoup plus intéressante et de mieux en comprendre le contexte. À Athènes, les visiteurs peuvent admirer les sites et les bâtiments de l’Antiquité dans toute leur splendeur d’origine.

Grâce aux lunettes ou aux lentilles de contact AR que nous pourrons bientôt utiliser, les réalités virtuelles n’auront plus de limites.

Les maîtres d’ouvrage peuvent arpenter les différentes pièces de leur maison, longer les couloirs et faire ainsi l’expérience virtuelle de leur maison – avant même qu’elle ne soit construite. Il va sans dire qu’ils peuvent également expérimenter diverses variantes. Quelle lumière aurait-on si les fenêtres étaient plus grandes, quel revêtement de sol convient le mieux pour créer l’ambiance désirée ?

L’ère des chantiers virtuels a déjà commencé. Grâce à l’outil d’implantation Hilti PLT 300, vous visualisez vos données de planification directement sur le chantier.

 

3. DE LA CHRONOPHAGIE À LA CHRONOGÉNIE

Le principal avantage des robots, des assistants vocaux numériques et des images virtuelles générées par des lunettes numériques sera le gain de temps : finies les recherches et les consultations fastidieuses des données et des instructions.

Même les recherches Google classiques font désormais partie du passé. Les élèves et les étudiants disposent d’objets virtuels avec lesquels ils peuvent s’entraîner comme s’ils étaient in situ.

C’est ainsi que les élèves de la prestigieuse école de génie mécanique RWTH d’Aix-la Chapelle apprennent à concevoir et à construire des machines sur lesquelles ils peuvent travailler – mais qui n’existent pas dans la réalité.

« L’extension de nos sens » simplifie considérablement les tâches de maintenance : nous visualisons l’intérieur des machines et des installations, tandis que des assistants de dépannage nous indiquent comment procéder. Au laboratoire ou dans la cuisine familiale, toutes les informations concernant les ingrédients nous sont données à voix haute au bon moment. Nous n’avons plus besoin de consulter la documentation pour vérifier.

Le présent des technologies d'avenir

Le monde de demain sera fondamentalement basé sur la connexion aux réseaux :

À l’heure actuelle, on compte déjà un trillion de capteurs, systèmes de contrôle et terminaux connectés en réseau dans le monde entier.

Chaque jour, ils produisent plus de 15 pétaoctets (1 pétaoctet = 1 000 billions d’octets, soit un 1 suivi de 15 zéros) de nouvelles données. Si on devait graver ce volume de données sur CD, on obtiendrait chaque jour une tour de CD de 100 km de haut.

Les experts estiment que la mise en réseau des dispositifs de saisie et des systèmes de contrôle électroniques va se poursuivre de manière exponentielle.

4. ASSURER LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE, PRÉSERVER LES RESSOURCES

La productivité agricole est décuplée par les techniques numériques. Les tracteurs « connaissent » la configuration du terrain au mètre carré près et assurent l’épandage des semences ou des engrais de façon ciblée et respectueuse de l’environnement. Pour l’irrigation, on a également recours à des systèmes intelligents qui, dans certains cas extrêmes, connaissent les besoins de chaque plante et les irriguent en conséquence. L’eau, cette précieuse ressource, est ainsi utilisée de la façon la plus économique possible.

Mais c’est surtout au niveau des villes que l’impact des assistants numériques sera le plus spectaculaire. Alors qu’elles n’occupent que 3 % de la surface de la terre, elles consomment environ les deux tiers de l’énergie totale et environ 60 % des réserves d’eau potable.

En outre, elles génèrent les quatre cinquièmes des émissions de CO2. Grâce à l’interaction d’innombrables données et de nouveaux systèmes intelligents et connectés, il est désormais possible de mieux coordonner l’urbanisation, les transports, l’eau et la consommation d’énergie.

Les bâtiments publics du futur apprennent à prévoir quand et dans quelle mesure, au cours des prochaines heures, l’affluence du public va augmenter et sont capables de régler la climatisation en fonction des rayons du soleil et d’autres données météorologiques.

5. EN VOITURE

Nous passons environ deux ans et demi de notre vie en voiture. Dans une dizaine d’années, les voitures à pilotage automatique nous permettront non seulement de conduire de façon fiable et efficace, mais aussi d’utiliser notre temps à des occupations plus pertinentes que de regarder la route.

Pour les passagers, l’habitacle deviendra alors un « salon », un « bureau mobile » ou – grâce aux nouveaux systèmes d’info-divertissement – une salle de cinéma ou de concert numérique.

Les voitures seront suffisamment autonomes pour venir nous chercher sur demande via une appli et nous n’aurons plus qu’à monter à bord. Arrivés à destination, nous descendrons et le véhicule ira se garer tout seul.

Transports publics autonomes

Les premiers bus autonomes font leur apparition, comme en Suisse, où un petit bus jaune citron sans chauffeur sillonne les rues de Sitten.

À Amsterdam, un grand bus à pilotage automatique circule à titre expérimental en banlieue.

Peut-être même qu’à l’avenir, nous utiliserons également l’un de ces taxis-drones volants : ils peuvent transporter des passagers sans chauffeur, rapidement et de façon écologique. Les premiers développements de ce « Volocoptère » en Allemagne ou en Chine sont prometteurs.

Le transport des personnes n’est qu’une application parmi d’autres des véhicules à pilotage automatique ou volants. Ils permettront également d’assurer de façon totalement autonome la livraison de matériel lourd.

Pour le transport des marchandises, les camions sans chauffeur contribueront par leur conduite anticipée à réduire considérablement la consommation de carburant et à préserver nos ressources (DD-WMS 100). Les processus logistiques s’enchaîneront également de manière fluide, car tous les camions seront connectés entre eux par leurs assistants numériques. Les livraisons seront coordonnées automatiquement : si un camion est en panne, un autre le remplacera immédiatement. Si la route est bloquée, le véhicule le signalera à ses « collègues ». Les délais pourront être calculés avec précision et la livraison en quelques heures deviendra systématique.

6. TRAVAILLER PLUS MALIN

Faut-il appeler cette nouvelle ère le « robocène », considérant qu’après l’anthropocène marqué par l’homme, ce sont désormais les robots qui façonneront notre avenir ?

Une chose est sûre, cette nouvelle ère se développera progressivement et les premiers assistants en marquent le commencement. Prenons l’exemple des chantiers. Des innovations telles que le recycleur d’eau DD-WMS 100, PROFIS Engineering et l’outil d’implantation PLT 300 vous permettent dès aujourd’hui d’adapter votre travail au monde de demain de façon plus efficace, plus confortable et plus écologique.